Uber va intégrer sa technologie de conduite autonome aux côtés de la technologie Guardian de Toyota dans des véhicules produits spécialement en vue d’être déployés dans la flotte Uber.

Toyota Motor Corporation (TMC) et Uber Technologies, Inc. (Uber) ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord pour étendre leur collaboration avec l’ambition de faire progresser et mettre sur le marché à grande échelle un service de mobilité à base de véhicules partagés autonomes. Pour accompagner ce projet, les technologies de chacune des deux entreprises seront intégrées dans des modèles Toyota produits spécialement en vue d’être déployés dans la flotte Uber.

Par ailleurs, Toyota va investir 500 millions de dollars dans Uber.

Combiner nos efforts avec Uber, un des acteurs majeurs de l’autopartage et de la recherche et développement en conduite autonome, pourrait faire progresser encore plus la mobilité future. Cet accord et cet investissement marquent une étape importante de notre transformation en entreprise de mobilité alors que nous contribuons à tracer un chemin pour un développement sûr et sécurisé des services de mobilité tels que l’autopartage qui inclut des véhicules et des technologies Toyota.

Shigeki Tomoyama, vice-président exécutif de TMC et président de Toyota Connected Company.

Alors que Toyota et Uber envisagent un futur avec la conduite autonome, ce partenariat sera essentiel pour en concrétiser la technologie à grande échelle. Uber et Toyota prévoient que les véhicules autonomes de grande série puissent être possédés et utilisés par des opérateurs de flottes autonomes tiers convenus d’un commun accord.

Cet accord est le premier du genre pour Uber et il montre notre engagement à proposer des technologies de classe mondiale au réseau Uber. Notre objectif est de déployer les voitures autonomes les plus sûres au monde dans le réseau Uber et cet accord représente une nouvelle étape significative en vue d’en faire une réalité. La technologie avancée d’Uber et l’engagement de Toyota en faveur de la sécurité ainsi que ses prouesses reconnues en matière de production rendent ce partenariat évident. J’ai hâte de voir ce que nos équipes vont accomplir ensemble.

Dara Khosrowshahi, président-directeur général d’Uber.

La flotte "Autono-MaaS" (autonomous-mobility as a service) initiale sera basée sur la plateforme du monospace Toyota Sienna. L’Autonomous Driving System d’Uber et l’assistant automatique de sécurité Guardian de Toyota seront tous les deux intégrés dans les véhicules Autono-MaaS. Toyota utilisera aussi sa Mobility Services Platform (MSPF), son infrastructure d’information de base dédiée aux véhicules connectés. Le déploiement de la phase pilote débutera dans le réseau d’autopartage Uber en 2021.

Le système de conduite automatisé d’Uber et le système Guardian de Toyota surveilleront de manière indépendante et en temps réel l’environnement du véhicule, ce qui améliorera la sécurité du pilote - qu’il soit automatique ou humain - ainsi que du véhicule. Nous espérons que ce partenariat va accélérer le développement et le déploiement de technologies de conduite automatisée pour nos deux entreprises.

Gill Pratt, CEO de Toyota Research Institute et associé de TMC.

L’investissement de Toyota dans Uber et la collaboration proposée sont soumises aux approbations des autorités réglementaires.

/

Voir aussi

Gestion des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour personnaliser vos cookies, cliquez ici.

OK