COROLLA

Les sportives Toyota à travers l'histoire (partie 5)

De prime abord, la Corolla ne ressemble pas à une sportive. Mais en réalité, cette familiale - véhicule le plus vendu au monde - dissimule de nombreuses qualités sportives et est à l'origine de plusieurs modèles Toyota.

L'autre facette de la Corolla

La version la plus iconique est surement la Corolla Levin sortie au milieu des années 80. Aujourd'hui, ses fans l'appellent affectueusement AE86 - ou Hachi-Roku, du japonais "Huit-Six" - en référence au numéro de châssis. Lors de son lancement, la Corolla de série - comme la plupart des voitures de particuliers - fonctionnait par traction alors que les coupés sportifs comme la Levin privilégiaient des moteurs à propulsion.

/
/
/

Équipée d'un moteur 1,6l de 124 ch à double arbre à cames (DACT), d'un chassis à propulsion et d'une position de conduite basse, l'AE86 était un vrai rêve pour les pilotes. Par conséquent, elle devint rapidement le véhicule privilégié de nombreux professionnels de rallye, ainsi que des amateurs de sport automobile souhaitant se procurer une voiture à propulsion fiable et rapide.

Ses rôles au cinéma ont également fait de l'AE86 une voiture culte. Elle fut choisie par le pilote légendaire Keiichi Tsuchiya pour son équilibre parfait et sa maniabilité, faisant ainsi d'elle une référence pour les spectacles et les compétitions de drift. Mais sa représentation la plus célèbre est sûrement son apparition dans le manga mythique "Initial D", sorti en 1995 : un film qui raconte l'histoire de Takumi Fujiwara, un livreur le jour et roi du drift la nuit. Évidement, le choix de son véhicule fut la Corolla AE86 Levin.

Les années GTi

Plus tard, dans les années 80, la Corolla GTi prit le devant de la scène. À cette période, les voitures en vogue étaient les véhicules familiaux standards équipés de puissants moteurs, de suspensions de sport et d'un design agressif : la Corolla GTi tapait dans le mille !

/
/
/
/

Équipée d'un moteur ajusté de 1587 cc développant 130 ch - proche de celui équipé sur la Corolla AE86 Levin - à double arbre à cames en tête et à injection monopoint, la Corolla GTi donnait aux pilotes une réelle vivacité. De plus, son poids léger de 1075 kg lui offrait une accélération de 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes et une vitesse de pointe d'environ 200 km/h.

Pour accompagner cette puissance et donner aux conducteurs une expérience de conduite exceptionnelle, les suspensions furent améliorées et une ventilation fût intégrée aux 4 freins pour plus de sécurité. Un pare-chocs avant sportif et un aileron arrière, des bas de caisse latéraux et des badges GTi, des sièges sport renforcés et un volant à trois branches furent installés... Ce n'était pas une Corolla banale.

Continuez votre voyage

Pour aller plus loin

MR2

Les sportives Toyota à travers l'histoire (partie 6)

Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.