Rallyes 2019 Toyota Gazoo Racing

En quête de gloire sur les pistes d’Amérique du Sud

La succession d’épreuves sur terre qui attend maintenant TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team va débuter par deux manches consécutives en Amérique du Sud : d’abord le Xion Rally Argentina (25 - 28 avril), où la Toyota Yaris WRC a remporté la victoire en 2018, puis un défi totalement inédit avec le Copec Rally Chile (9 - 12 mai).

L’équipe aborde ces deux courses avec confiance, forte de ses trois pilotes Ott Tänak, Jari-Matti Latvala et Kris Meeke qui ont tous goûté la victoire ces dernières années en Argentine.

Inscrit au Championnat du Monde FIA des Rallyes presque tous les ans depuis la création de l’épreuve, le Rallye d’Argentine se déroule sur des pistes variées, depuis la terre sablonneuse des vallées jusqu'aux pistes rocailleuses des montagnes. Les gerbes d’eau sont fréquentes aux nombreux passages de gué, tandis que le brouillard s’invite souvent en altitude.

L’édition 2019 reste fidèle à une formule qui a fait ses preuves, en débutant jeudi soir par une super-spéciale dans la station balnéaire de Villa Carlos Paz, au bord du lac. La plupart des spéciales de vendredi se dérouleront au sud dans la vallée Santa Rosa de Calamuchita, alors que celles de samedi partiront au nord-ouest dans la vallée de Punilla. Enfin, la journée de dimanche comptera trois spéciales dans les massifs de Traslasierra, dont deux passages sur la fameuse spéciale d’El Cóndor, le second constituant la Power Stage de clôture.

/

Au Chili, la toute première manche du WRC organisée dans le pays installera ses quartiers dans la ville portuaire de Concepción. Elle comportera des spéciales assez rapides en forêt sur une terre lisse et tassée, ainsi que quelques sections plus dégagées avec vue sur l’océan Pacifique. Les équipages vont devoir partir d’une feuille blanche pour leurs notes, intégralement créées à partir des seules reconnaissances. Et les réglages devront être décidés sans essais préalables au Chili, puisqu'ils sont interdits par le règlement.

Le Rally Chili débutera par deux boucles de trois spéciales au sud de Concepción le vendredi, journée inaugurale qui se terminera par une spéciale en ville. Le deuxième jour s’annonce dense avec trois spéciales disputées deux fois, non loin de la ville. Dimanche totalisera quatre spéciales, dont la première et la dernière s’élanceront de la rive du fleuve Bio Bio pour s’achever sur la côte pacifique.

Avec moins de deux semaines entre les épreuves sud-américaines, les préparatifs seront plus compliqués pour les écuries qui devront tenir compte des deux rallyes. Le règlement les qualifie de « rallyes liés », ce qui signifie que les voitures classées dans la dernière spéciale d’Argentine devront utiliser au Chili le même châssis, le même moteur et la même boîte de vitesses (y compris celle de rechange).

/

Nous n’avons pas obtenu les résultats espérés au dernier rallye de Corse, mais l’équipe est très confiante à l’approche des deux épreuves sud-américaines. L'Argentine est naturellement un rallye bien connu de tous, à commencer par nos pilotes. Ott y a fait très fort en le remportant pour nous l’an dernier et, à mon avis, il a le sentiment d’avoir à nouveau toutes ses chances. Je sais que Jari-Matti et Kris aiment aussi cette épreuve.

En prévision des prochains rallyes sur terre, nous avons effectué des essais au Portugal et travaillé sur les suspensions pour augmenter l’adhérence et la motricité. Enchaîner deux épreuves représente pour l’équipe un défi supplémentaire : c’est une première pour nous de devoir remettre les voitures en état sur place entre les manches, mais espérons que cela ne donnera pas trop de travail à nos gars !

Tommi Mäkinen, Directeur de l’équipe

/

Je suis optimiste pour le Rallye d’Argentine. C’est l’épreuve où nous avons réussi à décrocher notre première victoire pour Toyota l’an dernier, et nous comptons bien nous montrer tout aussi performants cette année. Les pistes rapides et la nature du revêtement devraient convenir parfaitement à la voiture. C’est une épreuve vraiment difficile car les spéciales peuvent s’avérer très coriaces par endroits, où il faut redoubler de vigilance.

Quant au Chili, je ne sais pas exactement ce qui nous attend car je n’y suis jamais allé. Nous avons pu dénicher quelques informations, mais nous ne découvrirons vraiment les spéciales qu’une fois sur place lors des reconnaissances.

Ott Tänak (Yaris WRC #8)

/

Le Rallye d’Argentine est l'une des plus belles épreuves du calendrier. Il suscite beaucoup de passion et attire beaucoup de spectateurs : certains campent même en montagne pour voir passer les concurrents. Et certaines des spéciales sont vraiment superbes, mais elles peuvent être complètement détériorées au second passage, c'est la grande difficulté.

En revanche, je me suis renseigné sur les pistes du Chili et l'épreuve s'annonce roulante : il n'y a pas de pierres et les bas-côtés sont très propres. D'ailleurs, quelques endroits me rappellent les spéciales britanniques en forêt par temps sec. Je suis hyper motivé et j'ai hâte de prendre le départ de ces deux manches pour me battre en tête.

Jari-Matti Latvala (Yaris WRC #10)

/

Le Rallye d’Argentine m’a toujours plu et j’y ai de bons souvenirs, en particulier ma toute première victoire au Championnat du Monde en 2015. Je vais m’efforcer d’y faire un sans-faute. Le Mexique et la Corse auraient pu se passer beaucoup mieux pour moi : je suis donc bien décidé à décrocher un super résultat. J’ai fait trois jours d’essais sur terre au Portugal la semaine dernière et je pense que nous sommes en pleine forme pour l’Argentine.

Nous allons enchaîner cinq rallyes d’affilée sur terre et tous me vont bien, hormis celui du Chili qui est nouveau pour tout le monde. Nous autres pilotes, nous ne saurons exactement ce qui nous attend qu’aux reconnaissances. Mais les courses sud-américaines attirent toujours une foule de spectateurs et l'ambiance y est géniale ; ce sera certainement le cas cette année encore.

Kris Meeke (Yaris WRC #5)

Année Ott Tänak Jari-Matti Latvala Kris Meeke
2018 1 Abandon 7
2017 3 5 Abandon
2016 15 16 -
2015 11 Abandon 1
2014 17 1 3
2013 - 3 -
La Yaris WRC au Rallye d’Argentine 2018
/
Retour sur l’édition 2018 (Rallye d’Argentine)

Ott Tänak a empoché sa première victoire au volant de la Toyota Yaris WRC en survolant l’épreuve, où il a signé le meilleur temps dans dix spéciales et terminé avec plus d’une demi-minute d’avance sur le second. Pour son premier Rallye d’Argentine, Esapekka Lappi s’est classé huitième tandis que Jari-Matti Latvala a été contraint à l’abandon après avoir heurté un rocher dans la troisième spéciale.

Voir aussi

La course de l'extrême : Toyota Hilux à l'épreuve du Dakar La course de l'extrême : Toyota Hilux à l'épreuve du Dakar Le Rallye Dakar est l’exemple le plus parlant de course extrême. C’est un événement dans lequel Toyota a une histoire unique et où la vitesse ne suffit pas pour gagner. L’endurance, la qualité et la fiabilité des véhicules sont essentiels. Salon de Genève 2017 Salon de Genève 2017 Au prochain Salon international de l’Automobile de Genève (7-19 mars), Toyota dévoilera la nouvelle Yaris 2017 et sa variante sportive, la Yaris GRMN. Nouvelle Yaris Sportive Nouvelle Yaris Sportive Au prochain Salon international de l’Automobile de Genève (9-19 mars 2017, journées presse les 7 et 8 mars), Toyota dévoilera une variante sportive de la Yaris. Programme test Hilux Dakar Programme test Hilux Dakar L’édition 2020 marquera également un nouveau chapitre de l’épreuve puisqu'après dix ans de succès en Amérique du Sud, le Rallye Dakar prendra ses quartiers en Arabie Saoudite – une première depuis sa création en 1978.

Toyota Gazoo Racing

La boutique Toyota

Gestion des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour personnaliser vos cookies, cliquez ici.

OK