Recycler et Revaloriser

Traitement des véhicules hors d’usage (VHU)

En matière de recyclage, le monde ne cesse de progresser et de se réinventer afin de réduire à la fois la demande en ressources naturelles et la quantité de déchets.

Nous avons intégré très tôt l’intérêt du recyclage dans la lutte pour la protection de l’environnement, puisqu’il allège la pression sur les ressources naturelles et la quantité de déchets non réutilisables. Nos véhicules sont conçus à partir de pièces et matériaux réutilisables, soit par recyclage, retraitement à des fins de fabrication ou récupération pour un tout autre usage, par exemple comme source d’énergie alternative.

Selon la législation européenne, 85 % au moins du véhicule doivent être recyclables et 95 % revalorisables. Mais nous allons plus loin en simplifiant et rationalisant au maximum le processus. Grâce à des initiatives telles que le marquage des pièces et une étroite collaboration coopération active avec des partenaires spécialisés, nous innovons afin d’améliorer encore les méthodes de recyclage des véhicules de demain.

"Avant de dire que vous ne pouvez pas le faire, essayez"

Sakichi Toyoda, Fondateur de Toyota

Lorsqu'un véhicule arrive en fin de vie, une procédure efficace et sûre de traitement des véhicules en fin de vie permet d’en réutiliser, recycler et récupérer la plus grande partie.

Recyclage des véhicules

Dès les années 1970, nous avons trouvé des moyens efficaces de recycler nos véhicules, bien avant que cela ne devienne une obligation légale. La directive européenne actuelle impose à tous les constructeurs automobiles de recycler leurs véhicules hors d’usage, par exemple suite à un accident ou si les réparations sont économiquement ou techniquement impossibles.


Depuis le 1er janvier 2015, 85 % au moins du poids d’un véhicule doivent être recyclables et 95 % revalorisables. Les pièces réutilisables seront identifiées, telles que le moteur, la batterie, l’alternateur et les éléments de la direction. Les fluides, gaz et autres matériaux/pièces seront soigneusement récupérés et, le cas échéant, recyclés. Ensuite, les carcasses métalliques sont souvent compactées puis envoyées au broyage.



Cette opération permettant d’extraire différents types de métaux réutilisables, il ne reste au final qu’une quantité relativement faible de déchets. Afin d’encourager un traitement responsable et efficace des véhicules, nous avons noué des partenariats dans toute l’Europe avec des centres de collecte et de traitement qui accueillent les véhicules Toyota et Lexus à recycler.

/
Processus de recyclage des véhicules hors d’usage (VHU)
/
Les pneus usagés fournissent aux cimenteries une précieuse ressource.
/
Objectif de réutilisation/revalorisation des véhicules hors d’usage fixé par la directive européenne 2000/53.

Nous recherchons constamment de meilleures méthodes de recyclage, non seulement pour les véhicules que nous produisons construisons aujourd’hui mais pour ceux que nous proposerons demain.

L’avenir du recyclage

À mesure de l’introduction de technologies et de matériaux nouveaux dans nos véhicules, il importe de pouvoir poursuivre – voire améliorer – les méthodes de retraitement en fin de vie.

Face à l’augmentation des ventes de nos modèles hybrides-électriques, nous avons déjà inauguré au Japon plusieurs initiatives en première mondiale. Il s’agit notamment d’un réseau de reconditionnement des batteries hybrides, dont le nombre devrait continuer de croître, d'une solution de remise en état des véhicules, ainsi que de techniques de démontage des aimants contenant du néodyme, du dysprosium et d’autres métaux de la famille des terres rares. Des solutions comparables sont en cours d’étude pour l’Europe. Ainsi, Toyota continuera à promouvoir des initiatives d'avant-garde dans le domaine du recyclage des ressources.

Le recyclage des véhicules hybrides-électriques Toyota

Avec le Groupe Galloo, une entreprise basée en France et spécialisée dans le broyage des carcasses, nous avons travaillé sur un projet-test destiné à éliminer 150 prototypes de Prius Hybrides Rechargeables précédemment utilisés dans le cadre d’un programme-pilote de location longue durée en Europe. Nous voulions mesurer l'efficacité de l'ensemble du processus de recyclage. L'expérience acquise nous aidera à maintenir à 95 % le taux de recyclage/revalorisation sur les modèles de demain.

Dépollution et démontage

La première étape du processus est la dépollution. Elle consiste à éliminer tous les liquides, le carburant et tous les composants potentiellement dangereux, tels que les batteries et les airbags. Ensuite, toutes les pièces recyclables sont déposées, comme les pneus et le pot catalytique. La déconstruction se poursuit avec le retrait de la batterie hybride. Dans le cas de la Prius Hybride Rechargeable, il s'agit d'une batterie lithium-ion, basée sur une technique d'alimentation identique à celle d'une batterie de smartphone ou d'ordinateur portable. Elle est envoyée à Umicore, notre partenaire spécialisé, afin d’y être recyclée.

/
Prius Hybride Rechargeable de démonstration, préparée pour le recyclage.
Faciliter le démontage

Le fait de faciliter le démontage d’un véhicule hors d’usage réduit les émissions carbone sur son cycle de vie, tout en permettant d’optimiser le recyclage de certains matériaux utiles. Nos véhicules sont conçus dans l’optique du démontage : des gorges en V sont par exemple prévues aux points de la carrosserie où vient se fixer le tableau de bord, ce qui facilite sa dépose.

Certaines pièces sont également marquées d'un symbole Facile à démonter afin d’indiquer clairement les points de démontage les plus faciles, en vue d’un triage par matériau avant le recyclage. Le site IDIS (International Dismantling Information System) présente les bonnes pratiques en matière de démontage automobile (www.idis2.com).

/
/
Broyage-Déchiquetage

Une fois déshabillées, les carcasses passent entre de puissantes machines de broyage et de déchiquetage qui les réduisent en petits morceaux. Il est ensuite possible de traiter ce broyat afin de séparer les différents types de matières métalliques et non métalliques, comme le plastique et le verre. La plupart sont réutilisables dans diverses applications industrielles. À partir de plastiques récupérés sur nos véhicules, nous avons même fabriqué des bancs de pique-nique pour notre siège européen !

/
Traitement post-broyage

La Directive européenne 2000/53/CE stipule qu'au 1er janvier 2015, 95 % du poids de la voiture doivent être réutilisés ou valorisés, dont 10% maximum pourront l'être en revalorisation énergétique. De même, depuis la mise en application de la Directive européenne 2006/66/CEE, les batteries hybrides doivent être recyclées a minima à 50%. Toyota a choisi de travailler avec Galloo France (Halluin - 59) pour la collecte et le traitement des véhicules hors d'usage issus de son réseau, et s'appuie sur les performances élevées de son partenaire pour assurer une traçabilité optimale des opérations.

/
/
Le plastique de nos véhicules d'essai Prius Plug-In recyclés a été utilisé pour produire des bancs pour notre siège social à Bruxelles, en Belgique.
/
L’essai pilote de broyage a atteint un taux de récupération/revalorisation de 96,9 %.

Voir aussi

Les 4 R de Toyota Les 4 R de Toyota Chez Toyota, nous nous efforçons tout au long du cycle de vie du véhicule de réduire son impact sur l'environnement suivant une approche à 360°. Pour y parvenir, nous appliquons les principes des "4 R" : Réduire, Réutiliser, Recycler, Revaloriser. Challenge 2050 Challenge 2050 Toyota Environmental Challenge 2050 : découvrez les 6 défis ambitieux relevés par Toyota. Toyota L'environnement L'environnement Découvrez comment Toyota travaille à minimiser son impact sur l’environnement. Découvrez la nouvelle Toyota Mirai Découvrez la nouvelle Toyota Mirai La nouvelle Toyota Mirai se démarque par une silhouette élégante et dynamique. Un design accrocheur se mariant sans effort à une technologie innovante.