Toyota progresse vers la mobilité hydrogène,

avec le concept de la Mirai II au Salon de Tokyo

  • Premier aperçu de la future Mirai au Salon de l’automobile de Tokyo, lors d’une présentation spéciale
  • Repousser les limites de la mobilité propre à hydrogène, avec une autonomie étendue jusqu’à 30 % (donnée en cours d’homologation)
  • Construite sur la nouvelle plateforme modulaire d’architecture TNGA, qui accroît la maniabilité, la réactivité et la liberté de création
  • Nouvelle évolution de la technologie de pile à combustible Toyota, améliorant la dynamique et le rendement de la voiture
  • Un modèle qui entend séduire par ses performances et son style, au-delà de sa technologie VEH2

Toyota a fait œuvre de pionnier mondial en lançant en 2014 la berline Mirai à hydrogène. Le constructeur s'apprête maintenant à hisser vers de nouveaux sommets sa technologie zéro émission de véhicule électrique à pile à combustible (VEH2), en exposant un avant-goût de la Mirai II au Salon de l'automobile de Tokyo 2019.

L’actuelle génération a permis de mieux sensibiliser le monde à une solution automobile qui s’inscrirait dans une société de l'hydrogène propre et durable. C'est une voiture techniquement sophistiquée, mais éminemment pratique avec une autonomie d'environ 500 km, un ravitaillement simple et rapide (quelques minutes) et de l'eau pure pour unique rejet. Depuis son lancement, la Mirai s’est vendue à quelques 10 000 exemplaires dans le monde, tandis que Toyota soutenait activement le développement d’une infrastructure de stations-service hydrogène sur certains marchés clés.

Mais ce n'était qu'un début : le Salon de Tokyo donnera un aperçu des progrès accomplis sur la nouvelle Mirai dans tous les domaines – technicité, dynamique et design.

Car bien plus qu'une éco-voiture, elle démontrera que la technologie VEH2 n’est en rien un obstacle au plaisir de conduire et à l’esthétique. Son lancement est prévu en 2020, d'abord au Japon, en Amérique du Nord et en Europe.

La question du rendement étant cruciale, Toyota compte augmenter de 30 % son autonomie grâce à certaines améliorations du système de pile à combustible et à des réservoirs d'hydrogène plus volumineux.

« Nous avons cherché à créer une voiture qui donne envie de conduire, » confie Yoshikazu Tanaka, ingénieur en chef de la Nouvelle Mirai, « une voiture capable de susciter l’émotion par son design et de réjouir le conducteur par sa dynamique et sa réactivité. »

Y. Tanaka dit vouloir entendre les clients déclarer : « J’ai choisi la Mirai non parce qu’elle roule à l’hydrogène, mais simplement parce qu’elle m’a plu... Accessoirement, il se trouve qu’elle est à pile à combustible », avant de reprendre : « Nous allons poursuivre le développement en nous concentrant sur ce sentiment, et nous espérons devenir avec la Nouvelle Mirai l’un des grands acteurs de la transition énergétique vers l’hydrogène. »

Au premier regard, cette seconde génération se distingue par son style, sa silhouette basse, ses proportions élégantes, sa carrosserie racée, tendue et ses grandes roues de 20 pouces qui forment un ensemble à l’allure puissante et typée. Préfiguration du modèle définitif, la version exposée arborera une nouvelle couleur de carrosserie bleue spécifique, dont la luminosité et la profondeur ont été obtenues par une succession de couches.

L'habitacle se veut un espace simple et moderne, dont l’ambiance chaleureuse et confortable confirme l'impression extérieure : une voiture où il fait bon conduire et vivre. Le poste de conduite se caractérise notamment par un écran central de 12,3 pouces et une planche de bord enveloppante. La plateforme et l’aménagement astucieux permettent d’offrir cinq places, contre quatre chez l’actuelle Mirai.

Donner libre cours à un design plus émouvant, plus captivant : tel est l’un des avantages de la dernière plateforme modulaire Toyota à propulsion arrière, conçue dès l'origine pour accueillir différents groupes motopropulseurs, entre autres une pile à combustible hydrogène. En outre, elle renforce la rigidité de caisse – gage d’une agilité et d’une réactivité supérieures – tout en abaissant le centre de gravité, autant de critères qui favorisent la maniabilité et l’agrément de conduite.

Parallèlement à l’extension d'autonomie, l'amélioration des performances du système VEH2 assure des départs souples, progressifs ainsi qu’une impression de conduite raffinée, assortie d’une parfaite cohérence entre les sollicitations de l’accélérateur et l’accélération elle-même. Sur routes sinueuses, la voiture se conduit facilement et, sur autoroutes, elle procure une exceptionnelle sensation de puissance quelle que soit l’allure.

Fiche technique de la Mirai II exposée
Longueur hors tout (mm) 4 975
Largeur hors tout (mm) 1 885
Hauteur hors tout (mm) 1 470
Empattement (mm) 2 920
Chaîne de traction Propulsion
Nombre de places 5
Autonomie Env. 30 % de plus que le modèle actuel
(donnée en cours d’homologation)

Le visuel présenté sur cette page est non contractuel.

Voir aussi

Panasonic et Toyota s'associent Panasonic et Toyota s'associent Les groupes Panasonic Corporation (Panasonic) et Toyota Motor Corporation (Toyota) ont officialisé par contrat le 9 mai leur décision de créer une société commune axée sur le développement urbain. Le but de cette association est d’améliorer la qualité de vie et progresser dans le domaine du développement urbain. Les essais gagnants du 13 au 31 mai 2019. Les essais gagnants du 13 au 31 mai 2019. Venez découvrir les avantages de l'Hybride Toyota et tenter de remporter un week-end VIP aux 24H du Mans. Fernando Alonso passe le volant à Brendon Hartley Fernando Alonso passe le volant à Brendon Hartley Le double champion du monde de Formule 1, Fernando Alonso, se lancera de nouveaux défis sportifs après les 24 Heures du Mans 2019. Il laissera son baquet chez TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde FIA d’Endurance (WEC) à Brendon Hartley. Spa-Francorchamps Toyota Gazoo Racing Spa-Francorchamps Toyota Gazoo Racing TOYOTA GAZOO Racing n'aura eu cette fois qu'à effectuer un saut de puce de l'autre côté de la frontière belge pour se rendre aux Total 6 Heures de Spa-Francorchamps, l'avant-dernière manche de la Super-Saison 2018-2019 du Championnat du Monde FIA d’Endurance (WEC), dont elle vise le sacre.
Gestion des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour personnaliser vos cookies, cliquez ici.

OK