1. Gamme Électrifiée
  2. 100% Electrique
  3. Les batteries des véhicules électriques
  4. Comment se déroule le recyclage des batteries de véhicules électriques ?

Comment se déroule le recyclage des batteries de véhicules électriques ?

Les véhicules électriques transforment l'industrie automobile et ont un impact positif sur l'environnement, notamment avec leurs faibles émissions de CO2. En revanche, la question de la fin de vie des batteries lithium-ion est un sujet récurrent. La batterie est l'un des composants les plus coûteux d'une voiture électrique et si, chez Toyota, elles sont conçues pour durer toute la vie du véhicule, elles peuvent parfois être amenées à être remplacées. Fabriquées à l'aide de matériaux rares comme du manganèse, du nickel, du cuivre et du cobalt, les batteries doivent être recyclées de manière responsable afin de limiter l'impact écologique.

Focus sur le processus de recyclage, les enjeux qu’il soulève et la place de Toyota dans celui-ci.

Est-il possible de recycler la batterie d’une voiture électrique ?

Oui, les batteries lithium-ion des véhicules électriques sont recyclables. Tandis que le marché du véhicule électrique a commencé à se développer sur le territoire français en 2011, les premières batteries en fin de vie ont commencé à entrer dans les centres spécialisés dédiés à leur recyclage.

Le Parlement Européen à d'ailleurs imposé aux constructeurs automobiles de recycler leurs batteries et des accumulateurs, avec des obligations minimales de recyclage comprises entre 50% et 75% du poids total de la batterie (directive du Parlement Européen n°2006/66/CE). Dans l'hexagone, l'Article R543-130 du Code de l'environnement exige que les producteurs de piles et accumulateurs industriels instaurent des dispositifs de reprise des batteries usagées afin de faciliter leur recyclage.

Pesant plusieurs centaines de kilogrammes suivant les modèles de véhicules équipés, ces batteries sont constituées de matériaux électroniques, de plastique, de solvant ainsi que de nombreux métaux pouvant causer des dégâts écologiques s'ils n'étaient pas recyclés.

Chez Toyota, chaque batterie lithium-ion est garantie 8 ans ou 160 000 km pour 70% de sa capacité et un programme de reprise des batteries usagées existe pour recycler ces dernières de manière responsable.

Quelles sont les différentes étapes de recyclage ?

Dans le cas d’une voiture électrique, le démontage est la première étape du processus de recyclage. Comme la batterie est en général fixée sous le châssis, le passage du véhicule sur un pont élévateur sera nécessaire pour procéder au retrait.

Ensuite, l’accumulateur lithium-ion est testé afin de déterminer son niveau d’usure. En fonction, sera prononcé un démantèlement intégral ou un reconditionnement du dispositif. Dans le premier des deux cas, qui sous-entend qu’elle sera trop usée pour bénéficier d’une seconde vie, la batterie usagée va être acheminée dans un centre de recyclage.

Une fois sur place, elle sera vidée de son énergie résiduelle avant d’être intégralement disloquée. Suivra un broyage, puis un passage au four à pyrolyse couplé à de nombreuses procédures chimiques et/ou mécaniques, pour extraire tous les métaux ferreux réutilisables. Ainsi, récupérés sous la forme de poudres ou de lingots par pyrométallurgie ou/et hydrométallurgie, l’aluminium, le cadmium, le cobalt, le cuivre, le manganèse, le nickel, le lithium et tous les autres métaux prélevés seront exploités pour concevoir de nouvelles batteries. Seuls quelques résidus de plastique et des particules fines ne seront pas recyclés et iront, donc, en déchetterie.

À noter que le processus est similaire pour les batteries des voitures hybrides.

Le recyclage des batteries et les enjeux environnementaux

Les différentes étapes que nous venons d’énumérer sont cadrées par un processus au cœur duquel le respect de l’environnement et l'écologie est pleinement intégré. L’enjeu est double : la réduction du nombre de déchets et le fait de pouvoir réutiliser un maximum des composantes encore exploitables pour fabriquer de nouvelles batteries.

En effet, optimiser la production de nouveaux accumulateurs par la réutilisation de composantes encore fonctionnelles permet de réduire tant l’extraction que le transport de ressources qui se font de plus en plus rares. Ce qu’il faut retenir, en somme : une batterie, même usée, reste précieuse.

Toyota s’engage pour garantir la reprise des batteries usagées

En matière de recyclage des batteries usagées de véhicules électrifiés, Toyota s’évertue à collecter et à assurer un traitement responsable du recyclage par le biais de son réseau de concessionnaires. Actuellement, ce sont 90% des batteries en fin de vie qui sont récupérées et recyclées. En parallèle, une entreprise belge (spécialiste des batteries lithium-ion) et la SNAM (spécialisé dans les batteries nickel-hydrure) sont partenaires de cette chaîne de recyclage des accumulateurs usagés.