Inscription newsletter Toyota Réseaux sociaux Toyota Contactez nous Postulez chez Toyota

L'environnement à Valenciennes

Toyota fait de la préservation de l'environnement l'un de ses axes stratégiques de développement. Cette stratégie se traduit, au niveau de ses activités de production, par un effort permanent de réduction des consommations d'eau, d'énergie et d'émissions dans l'atmosphère.

Sur le site de Valenciennes, qui produit la Yaris, cet engagement se concrétise sur 5 axes majeurs :
1 - L'intégration du site dans le paysage

 

La construction du site a suivi le même schéma que pour le Stade de France, à savoir des bâtiments semi-enterrés. Cela permet de rendre l'usine moins visible dans le paysage, et ainsi de respecter au mieux l'environnement visuel du site. La surface du site qui n'est pas consacrée à la production a aussi été conçue afin de respecter au mieux la biodiversité avec un espace planté de 26 hectares comportant près de 22 000 végétaux, dans le respect de la charte du Parc Naturel Régional. Le site comprend aussi 80 hectares de prairies fleuries et 51 hectares de prairies fauchées
/
2 - Le suivi des consommations d’énergie

 

Le système productif de l'usine est composé d'équipements modernes et très performants en matière de consommation d'énergie et d'eau. Un suivi journalier de la consommation d'électricité, de gaz et d'eau a aussi été mis en place sur chaque équipement composant ce système.
/
3 - Le traitement des déchets

 

Le choix des matériaux pour la production a été déterminant pour minimiser les quantités de déchets à la source. Avec, par exemple, l'utilisation de 550 000 caisses en plastique réutilisables à la place des emballages cartonnés habituellement utilisés. Les déchets sont ensuite très soigneusement triés afin d'optimiser la réutilisation et le recyclage. Les déchets non-recyclables, dits " déchets ultimes ", sont valorisés et utilisés pour produire de l'énergie supplémentaire. Au final, la fabrication de la voiture permet elle-même de produire sa propre énergie à partir des déchets attenants. Cette démarche permet aujourd'hui au site de valoriser la totalité des déchets produits.
/
4 - Le traitement des eaux usées

 

Toyota a abandonné l'utilisation de solvants volatiles et nuisibles pour l'environnement au profit de produits neutres pour l'environnement. Les voitures sont désormais peintes à l'aide de peintures à l'eau. Cette démarche a ainsi permis de réduire les émissions de composés organiques volatils de 49 % depuis sa mise en place. L'outil de production a lui aussi été optimisé et a permis de réduire la consommation d'eau : entre 2002 et 2007, celle-ci a diminué de 53 %, pour atteindre 1,13 m³ d'eau par véhicule produit. Le site a mis en place un double réseau d'eau (eau industrielle et eau potable) disposant de systèmes de suivi de consommation séparés, En fin de ligne, le site dispose de sa propre station de traitement des eaux usées permettant un rejet d'eau de qualité "eau de rivière" dans l'Escaut et ainsi un impact nul sur l'environnement.
/
5 - Une certification environnementale reconnue

Le site de Valenciennes est certifié ISO 14001 depuis 2002. 
 
Cette norme met en exergue le " Management Environnemental ", c'est-à-dire ce que réalise l'entreprise pour réduire au minimum les effets dommageables de ses activités sur l'environnement et améliorer en permanence sa performance environnementale. 
 
Le site de production;s'est inscrit donc dans une démarche qui repose sur les principes suivants :
  • amélioration continue des performances environnementales,
  • prévention de la pollution par une action à la source,
  • conformité à la réglementation environnementale. 
 
Un exemple très concret : le système de peinture par cartouches, le premier d'Europe, mis en service en 2001. La cartouche, remplie de peinture, est amenée à la tête du robot. Une cartouche par robot et par véhicule. En découle économie considérable de solvant, qui ne sert plus qu'à nettoyer la tête du robot. Grâce à un système électrostatique précis, environ 80 % de la peinture (hydrodiluable) recouvre effectivement le véhicule. Le reste est traité en circuit fermé. Résultat : un quota de 16 grammes de composants volatils par m2 alors que la norme est de 45 grammes.
Aller plus loin : vers une production autonome d’énergie

 

Le 9 décembre dernier, Didier Leroy, Président de Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) et Bernard Delpech, Président d'EDF-ENR (filiale d'EDF), ont signé un contrat portant sur l'installation de panneaux solaires pour l'usine. La membrane photovoltaïque d'une surface de 1.020 m² sera intégrée dans la toiture du site lors de l'extension du bâtiment logistique. Elle permettra de réduire les émissions de CO2 d'environ 3,5 tonnes par an. Cette nouvelle technologie, développée notamment par EDF Energies Nouvelles, fait partie des premières installations dans la région Nord-Pas de Calais. La membrane photovoltaïque est un revêtement combinant une membrane d'étanchéité bitumineuse et un film photovoltaïque souple. Il s'agit d'un film amorphe assurant une production supérieure de 5 % à puissance installée équivalente par rapport à une technologie cristalline grâce à sa sensibilité au rayonnement diffus.
/
Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.