La Toyota Mirai

Remporte le eRallye Monte Carlo

Reliant Nevers Magny-cours à Monaco avec plus de 1 200 km de course, ce troisième eRallye MONTE-CARLO est une réussite pour Toyota France.

Organisé par l’Automobile Club de Monaco du 24 au 28 octobre, il s’agit d’un rallye de régularité conforme au règlement de la FIA et réservé aux voitures « zéro émission ». Quarante équipages de sept nationalités différentes y étaient inscrits, essentiellement avec des voitures électriques à batterie. Les six Toyota Mirai engagées ont toutes rallié l’arrivée, démontrant ainsi les performances, la fiabilité et la viabilité de la technologie pile à combustible hydrogène sur une telle distance.

Transformer un leadership en victoire

C’est sur la première marche du podium que se hisse Alexandre STRICHER, accompagné d’Hugo LARA en qualité de copilote. Alexandre et Hugo, en tête du classement général dès la deuxième étape, ont su conforter leur avance et maintenir leur leadership jusqu’à la fin de la cinquième et dernière étape samedi 27 octobre.

Alexandre et Hugo s’imposent dans cette course avec 1 100 points cumulés. Par ailleurs, la Toyota Mirai de Jacques et Serge PASTOR occupe la 3e place avec un cumul de 1 140 points.

/

Je suis très fier d’avoir participé à cette victoire du Team Mirai. L’eRallye Monte-Carlo est l’épreuve la plus emblématique et la plus relevée de la discipline. Offrir un second succès en trois ans à la Toyota Mirai était l’objectif de notre équipe. Chaque équipage a apporté son expérience et sa volonté de gagner pour atteindre ce résultat. La Toyota Mirai reste la référence.

Grâce à sa technologie de pile à combustible, nous avons pu rouler chaque jour sans nous préoccuper des ravitaillements intermédiaires. C’est un atout pour pleinement se concentrer sur le pilotage dans les zones de régularité et ce n’est pas un hasard de voir les Toyota Mirai aux première et troisième positions du classement général final.

Alexandre STRICHER - Pilote de la Toyota Mirai #38

Toyota Mirai #4 : Une course plus contrastée mais une belle 6ème place

Pour l’équipage Toyota France #4, Artur PRUSAK et Thierry BENCHETRIT, ce fut une course plus complexe. 11èmes à l’issue de l’étape 2, Artur et Thierry ont su rester concentrés sur leur objectif afin de revenir en deuxième position du classement général le temps d’une journée. Au final, ils parviennent à sécuriser une belle 6ème position rapportant de nombreux points et permettant l’obtention du Trophée Constructeur pour Toyota France.

" Ce n’est certes pas le résultat que nous visions mais nous sommes heureux qu’Alexandre et Hugo ait réussi à maintenir leur première place jusqu’au bout et que Toyota gagne ! C’était l’objectif principal et, dans une équipe, l’important n’est pas de savoir qui la fait gagner "
Artur PRUSAK, pilote de la Toyota Mirai #4

/
Une aventure humaine et sportive à la fois

La Toyota Mirai porteuse du numéro #31 a été confiée à Perle BOUGE, athlète handisport (aviron), médaillée olympique par deux fois et membre du Team Toyota et son ami de longue date Jean-Christophe MARQUESTAUT, champion de France d’aviron en solo en 2014 puis Vice-champion de France en 2015.

" J’ai adoré l’eRallye. Humainement et sportivement : humainement parce qu’il y avait une vraie équipe Toyota. On se prend vite au jeu de la compétition. J’ai beaucoup aimé les ZR (zones de régularité chronométrées). Je trouve qu’il y a une véritable notion de conduite de régularité et de performance à avoir. J’ai vécu 4 jours extraordinaires ! Perle BOUGE, pilote de la Toyota Mirai #31

Ensemble et entourés par l’équipe Toyota France, le seul équipage en situation de handicap a réalisé une bonne performance. Ils terminent 21e de l’épreuve et leur bonne humeur, leur esprit de compétition et leur détermination leur a permis de se retrouver à de nombreuses reprises dans le Top 10 des spéciales, ici appelées zones de régularité.

/
Victoire de l’hydrogène

En deux participations, la Toyota Mirai s’est donc imposée par deux fois démontrant une nouvelle fois la fiabilité et l’avantage d’une autonomie importante et d’une recharge rapide. Grâce à une station mobile développée par Air Liquide, cette dernière leur a permis de ravitailler la Mirai en différents points du parcours, notamment à Nervers, Valence, Laragne-Montéglin et Monaco.

Après 3 à 5 minutes de remplissage, l’autonomie de la Mirai peut atteindre plus de 500 km, prestation comparable à celle d’une voiture à essence, vérifiée en conditions réelles lors de ce eRallye, sans aucun rejet polluant, puisque seule de l’eau, issue de la réaction entre l’oxygène de l’air et l’hydrogène pour produire l’électricité qui l’anime, est évacuée à l’échappement.

Lancée officiellement au Japon en décembre 2014, puis au printemps 2015 en Californie, la Toyota Mirai est disponible à la vente dans sept pays européens : Allemagne, Danemark, Royaume-Uni, Suède, Norvège, Belgique et Pays-Bas et désormais la France.

Voir aussi

Toyota Mirai

Pionnière d'un futur "zéro émission"

Gestion des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour personnaliser vos cookies, cliquez ici.

OK