6 Heures de Fuji

Doublé de TOYOTA GAZOO Racing

TOYOTA GAZOO Racing a comblé une foule enthousiaste en remportant les deux premières places des 6 Heures de Fuji au championnat du monde d’endurance FIA (WEC).

À l’issue d’une course captivante et malgré une huitième position sur la grille de départ, la TS050 Hybrid #7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López s’est imposée à l’arrivée – sa première victoire de la saison –, avec 11,440 secondes d’avance seulement sur la voiture sœur #8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso.

Ce classement marque pour Toyota la sixième victoire sur les sept dernières éditions des 6 Heures de Fuji, et la première pour Mike et Kamui depuis leur triomphe mémorable à domicile en 2016. La course est d’autant plus particulière pour José qu’il signe le tour le plus rapide et remporte ici sa toute première victoire en WEC, ayant rejoint l’écurie la saison passée.

Ce résultat porte à 14 points l’avance de TOYOTA GAZOO Racing sur Rebellion Racing au championnat du monde des équipes. Au classement des pilotes, il creuse l’avantage de Sébastien, Kazuki et Fernando tandis que Mike, Kamui et José remontent en seconde position, à 13 points d’écart.

Lors d’un départ mouvementé sur une piste détrempée, Kazuki réussit à conserver la pole sur la voiture #8. Pendant ce temps, Kamui sur la #7 profite de l’avantage de la transmission intégrale dans ces conditions difficiles pour passer de la huitième à la seconde place dès le deuxième tour. La première heure est pleine de rebondissements. Rapidement, Kamui s’arrête au stand pour chausser des pneus pluie, avant que la voiture de sécurité ne balaye la grosse minute d’avance de Kazuki.

/

Peu après, la #8 opte pour des pneus intermédiaires, laissant la tête à la SMP #11. Les caprices de la météo ajoutent au suspense puisque un beau soleil sèche la piste en fin de période de neutralisation temporaire. Les pneus de Kamui étant désormais inadaptés, il est le premier à s’arrêter au stand pour passer en slicks après la demi-heure d’interruption, décision qui se traduit aussitôt par d’excellents temps.

Kazuki et les autres prototypes LMP1 l’imitent dans la foulée. Une fois la hiérarchie stabilisée en début de deuxième heure, Kamui pointe en tête sur la #7, suivi de près par Kazuki. Progressivement, les deux TS050 Hybrid distancent la Rebellion #1, en troisième position.

Lorsque Kazuki passe le volant à Sébastien après deux heures intenses, la #8 est à une dizaine de secondes de la voiture sœur. Mais à la faveur de pneus neufs, Sébastien commence à réduire l’écart sur une piste désormais parfaitement sèche, pour prendre la première place au moment où Kamui achève son épique relais de deux heures et demie et cède le volant à Mike. Tributaires de la fraîcheur des pneus, les deux voitures se livrent ensuite à un chassé-croisé en tête.

À l’issue d’une neutralisation sous drapeaux jaunes à deux heures de l’arrivée, José et la #7 mènent d’environ 20 secondes sur Fernando et la #8, tous les deux à un rythme très élevé. C’est lors du 153e tour que José établit le meilleur chrono de la course, maintenant son avance en tête pour passer le volant à Kamui à une demi-heure de la fin.

C’est donc à ce dernier que revient l’honneur de conduire la #7 sous le drapeau à damiers, suivi par la #8 pilotée par Kazuki – un doublé de rêve à domicile. L’équipe a bien l’intention de réitérer ce résultat en Chine pour les 6 Heures de Shanghai le dimanche 18 novembre, dernière course de l'année 2018 et cinquième des huit manches de la Super Saison.

/

TS050 Hybrid #7

Mike Conway (TS050 Hybrid #7) :

« Je suis vraiment heureux du résultat, c’est super de faire un doublé au Japon. Ça n’a pas été une course facile, surtout en partant de la huitième position mais la voiture a vraiment bien marché et, comme d’habitude, mes coéquipiers ont fait de l’excellent travail : ils ont été tenaces et réguliers, exactement ce qu’il nous fallait. C’est génial de renouer avec la victoire après l’avoir autant frôlée ces deux dernières années, d’autant plus ici. »

Kamui Kobayashi (TS050 Hybride #7) :

« Quel bonheur pour moi de gagner à domicile pour la deuxième fois ! L’équipe a fait un super boulot tout le week-end et les gars méritent vraiment cette victoire. Après les qualifications, nous étions évidemment déçus mais nous avons réussi une belle remontée. Cela fait longtemps que notre équipage attendait cela : enfin, nous retrouvons la première marche du podium. Je pense que cette course pourrait marquer pour nous un tournant dans la saison mais, pour l’heure, il s’agit juste de savourer ce moment. »

José María López (TS050 Hybrid #7) :

« Après la déception des qualifications, cela fait du bien d’obtenir une première victoire avec Toyota et c’est fantastique de gagner pour la première fois en WEC. Il faut d’abord remercier tous les collègues de Higashi-Fuji et de Cologne qui ont rendu la chose possible, mais aussi Mike et Kamui : c’est un privilège de partager une voiture avec eux. Aujourd’hui, nous avons renoué avec le succès à l’occasion d’une course très importante pour nous, et je n’ai pas de mots pour exprimer le bonheur que je ressens. »

TS050 Hybrid #8

Sébastien Buemi (TS050 Hybrid #8) :

« Félicitations à nos camarades de la #7, ils ont fait un superbe boulot et méritent cette victoire. Nous étions rapides mais ils l’ont été un peu plus la plupart du temps. Félicitations aussi à l’équipe pour cet impeccable résultat à domicile : je me réjouis de ce doublé et j’espère que le spectacle a plu au public. »

Kazuki Nakajima (TS050 Hybrid #8) :

C’est formidable pour l’équipe de faire un doublé ici même, sur le Fuji Speedway - un grand moment ! La course n’a pas été simple car la voiture #7 était plus rapide que la nôtre sur le sec et nous avons un peu joué de malchance avec la voiture de sécurité. Mais pas question de se plaindre, c’est la course... Aujourd’hui, nous finissons seconds mais, en tant qu’équipe, nous avons bien travaillé pour les deux titres du championnat. »

Fernando Alonso (TS050 Hybrid #8) :

« C’était une belle course. Pas de chance avec la voiture de sécurité puisque nous avions 1 minute 20 d’avance au moment de la neutralisation, mais c’est le lot de la compétition... Nous n’étions pas tout à fait en mesure de battre la #7 aujourd'hui : félicitations, ils ont mérité de gagner car ils ont été très rapides tout le week-end. C’est un bon jour pour le championnat, puisque nous avons accentué l’avance dans les deux titres. »

/
Akio Toyoda, président de Toyota Motor Corporation :

« Nous avons réalisé un excellent résultat en terminant les 6 Heures de Fuji sur les deux premières marches du podium. Un grand merci à tous les supporters qui sont venus nous encourager ! Cette manche représentait beaucoup pour nous : un retour triomphal au pays après les 24 Heures du Mans, une nouvelle occasion de courir après la déception de l’épreuve précédente et, bien sûr, une course à domicile pour TOYOTA GAZOO Racing.

Le public, les partenaires et fournisseurs qui nous soutiennent sont venus en masse à Fuji. J’aurais vraiment aimé être là pour leur exprimer ma gratitude, mais cela n’a malheureusement pas été possible. Je crois que pour nous, à travers l’écurie, la meilleure façon de les remercier est de leur offrir une belle course et je tenais vraiment à ce qu’ils assistent à un doublé sur notre circuit, comme au Mans.

Dans ce sens, j’ai envoyé un message aux pilotes avant l’épreuve en leur disant – Donnez le meilleur de vous-mêmes et savourez la bagarre jusqu’à l’arrivée ! Et juste avant la course, ils m’ont répondu – Nous comptons bien nous battre chèrement ! Et c’est ce qu’ils ont fait six heures durant... Une course comme celle-ci montre à tous ceux qui nous soutiennent la passion qui anime TOYOTA GAZOO Racing et tous les pilotes, ce dont je les remercie.

Même si je n’étais pas présent, j’ai perçu les sentiments des membres de l’équipe par écran interposé et j’étais de tout cœur avec eux. Un grand merci à tous pour ce doublé et mes félicitations à la voiture #7 pour cette victoire tant attendue ! Mes vifs remerciements vont également au public qui nous a toujours soutenus : ses encouragements nous sont très précieux. »

Hisatake Murata, président de l’équipe :

« Ce résultat idéal me comble et c’est aussi un bonheur d’avoir pu offrir un tel spectacle aux supporters venus au Fuji Speedway. Toute la semaine, ils ont été d’un soutien fantastique et j’espère qu’ils ont apprécié cette belle course. Naturellement, cette manche à domicile compte énormément pour nous et l’objectif a toujours été de réaliser un nouveau doublé devant notre public et nos collègues.

Si nous y sommes arrivés, c’est grâce à l’équipe qui a travaillé dur et fait du très bon travail, même dans les conditions météo difficiles du début de course - je suis fier d’eux. »

Classement des 6 Heures de Fuji :

1 #7 TOYOTA GAZOO Racing + 230 tours
2 #8 TOYOTA GAZOO Racing + 11,440 sec
3 #1 Rebellion (Jani/Lotterer/Senna) +4 tours
4 #11 SMP (Aleshin/Petrov/Button) + 11 tours
5 #4 ByKolles (Webb/ Dillmann/Rossiter) + 11 tours
6 #37 Jackie Chan (Jaafar/Tan/Jeffri) + 13 tours

Voir aussi

Toyota et le Sport

En savoir plus sur l'actualité sportive

Gestion des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour personnaliser vos cookies, cliquez ici.

OK