Rallye Monte-Carlo

La Toyota Yaris WRC débute sa seconde saison

Le TOYOTA GAZOO Racing abordera sa seconde saison du Championnat du Monde des rallyes FIA au Rallye Monte-Carlo (25-28 janvier), avec de solides équipages et une Toyota Yaris WRC encore plus performante.

/

Ott Tänak, vainqueur de deux épreuves l’an dernier, effectuera ses débuts dans l’écurie aux côtés de Jari-Matti Latvala et d’Esapekka Lappi, qui ont conduit la Yaris WRC à la victoire lors de sa saison d’initiation en 2017. Tous trois espèrent marcher sur les pas de leur directeur d’équipe Tommi Mäkinen, quadruple vainqueur du titre en WRC, mais aussi du Rallye Monte-Carlo.

/

Ce rallye est le plus ancien et l’un des plus célèbres au monde. Il est connu pour ses conditions météo changeantes qui peuvent passer de l’asphalte sec à la neige, voire au verglas, parfois sur une même spéciale ! Par conséquent, le choix des pneumatiques peut faire toute la différence, de même que les ouvreurs qui renseigneront les écuries en temps réel sur les conditions de chaque spéciale.

Le rallye s’élancera devant le casino de Monte-Carlo avant deux spéciales nocturnes jeudi soir – un coup d’envoi corsé pour cette nouvelle saison. Vendredi sera la plus grosse journée du rallye avec plus de 150 km chronométrés, répartis sur trois spéciales qui seront parcourues deux fois, avec une assistance intermédiaire à Gap. Après les cinq spéciales supplémentaires du samedi, le rallye reviendra à Monaco pour les quatre dernières spéciales de dimanche, dont deux passages du mythique Col de Turini.

Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe

« À cette époque l’an dernier, nous ne savions vraiment pas nous situer lorsque nous préparions la Toyota Yaris WRC pour sa première course. Cette saison, je suis convaincu que nous pourrons nous montrer beaucoup plus réguliers, ce qui est essentiel pour prétendre aux titres du championnat. C’est désormais notre objectif, après la saison d’apprentissage l’an dernier. L’inter-saison depuis le rallye d’Australie n’a pas été très longue, mais nous avons beaucoup travaillé pour essayer d’améliorer encore la voiture.

Le Rallye Monte-Carlo est toujours une épreuve difficile pour entamer la saison. Je l’ai remporté quatre fois durant ma carrière de pilote et pourtant, je ne m’y étais pas très bien préparé : je ne pensais même pas au rallye, mais plutôt à aller skier ! Nos trois pilotes ont effectué une bien meilleure préparation et beaucoup d’essais. Nous espérons donc un bon résultat. »

Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #7)

« Nous avons beaucoup appris l’an dernier, au cours de cette première saison ensemble. Nous avons découvert les points à améliorer et nous sommes maintenant prêts pour cette seconde saison : à mon avis, nous devrions être très compétitifs. Nous avons une très bonne équipe de pilotes puisque nous avons tous gagné une manche en 2017. Et quand chacun vise la victoire, c’est généralement bon pour l’équipe.

Pour la première course de la Yaris WRC l’an dernier, nous avons déjà fait un bon résultat à Monte-Carlo l’an dernier en terminant deuxième, ce qui équivaut à mon meilleur résultat ici. À ce moment-là, il était important de faire un sans-faute. Cela reste vrai cette année, mais nous voulons aussi être rapides. »

Ott Tänak, pilote (Yaris WRC #8)

« Je ressens beaucoup d’excitation à la perspective de ce premier rallye pour TOYOTA GAZOO Racing. L’équipe a vraiment fait du bon boulot l’an dernier : c’était pourtant sa première saison, mais elle était déjà très compétitive. J’ai vu son niveau de potentiel et j’ai cherché à l’intégrer pour les années à venir. Notre objectif est le même : gagner le championnat.

Je commence juste à faire connaissance avec les membres de l’équipe, mais j’ai été très bien accueilli et la préparation s’est vraiment bien déroulée. À Monte-Carlo, nous verrons où nous en sommes par rapport à la concurrence. Mais c’est certainement l’une des épreuves les plus difficiles du calendrier. On ne sait jamais à quoi s’attendre : neige ou verglas, routes mouillées ou sèches. »

Esapekka Lappi, pilote (Yaris WRC #9)

« Ce sera ma première saison complète au volant d’une World Rally Car et l’approche doit être un peu différente de l’an dernier : je dois montrer un peu plus de régularité. J’ai encore besoin d’acquérir un peu plus d’expérience car, dans la première partie de saison, il y a certains rallyes que je ne connais pas très bien, dont le Rallye Monte-Carlo.

Et comme c’est une course où l’expérience peut vraiment servir, je veux finir toutes les spéciales. Je suis plus confiant pour les rallyes de la deuxième partie de saison, où je devrais être vraiment compétitif. La préparation est bonne, nous avons essayé de peaufiner la voiture et les équipages. »

Les statistiques (Rallye Monte-Carlo) :


Année    Jari-Matti Latvala Ott Tänak Esapekka Lappi
2017 2 3 -
2016 Abandon 7 9
2015 2 18 -
2014 5 - -
2013 Abandon - Abandon
2012 Abandon 8 -

Voir aussi

Retrouvez l'actualité WRC avec Toyota

Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.