Au Rallye de Grande-Bretagne

TOYOTA GAZOO Racing part à l’attaque des forêts galloises

Du 26 au 29 octobre, la TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team affrontera l’un des rallyes les plus réputés du Championnat du Monde FIA.

/

Le rallye de Grande-Bretagne se déroule sur des pistes forestières, au milieu et au nord du Pays de Galles. Par temps sec, ces spéciales autorisent des vitesses plutôt élevées mais, en plein automne gallois, le rythme est tempéré par la boue qui peut rendre la piste glissante et piégeuse. Le brouillard, voire le verglas, peuvent s’inviter et compliquer la donne, particulièrement au petit matin et le soir.

Le rallye débute jeudi soir par une nouvelle spéciale dédiée aux spectateurs sur l’hippodrome de Tir Prince, sur la côte nord du Pays de Galles et à l’est du parc d’assistance de Deeside. La journée de vendredi emprunte les classiques de Myherin, Sweet Lamb et Hafren, parcourues en deux boucles entrecoupées seulement d'un changement de pneus.

Véritable marathon, la journée de samedi comptera neuf secteurs chronométrés et s’achèvera de nuit. Dimanche, cinq spéciales supplémentaires concluent l’épreuve, couronnée par la Power Stage de Brenig.

Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe

« En 2003, lors de mon dernier rallye de championnat du monde, je me bagarrais avec Colin McRae pour le podium. À titre personnel, le rallye de Grande-Bretagne m’a donc laissé de bons souvenirs. C’est le genre d’endroit où il faut avoir une grande confiance dans la voiture, car l’adhérence est souvent meilleure qu’elle n’y parait. Et puis il y a le brouillard et la pluie qui n’arrangent rien...

Après l’Espagne, nous avons identifié un certain nombre de choses sur la Yaris WRC qui pouvaient être légèrement modifiées : il sera donc intéressant d’en voir le résultat. Lors des essais préliminaires, il faisait plus chaud que d’habitude mais cela ne devrait guère jouer car il s’agit en fin de compte d’adapter la voiture à la nature des routes, et cela ne change pas vraiment. Je pense que nous sommes parfaitement prêts. »

Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #10)

« La Grande-Bretagne est un peu ma seconde patrie, j’y ai débuté ma carrière et couru mon premier rallye de championnat du monde. Certaines spéciales sont géniales, comme Myherin et Dyfnant, et j’ai hâte de les refaire. Nous avons connu quelques soucis techniques lors des derniers rallyes, mais je suis sûr que l’équipe en est complètement venue à bout.

Maintenant, je veux juste deux belles épreuves pour terminer cette incroyable saison. Les premiers rallyes n’étaient pas de tout repos, mais peut-être moins exigeants pour la voiture que ces manches de fin d’année. Nous continuons donc d’apprendre en permanence car, pour notre équipe, c’est encore la toute première saison. »

Juho Hänninen, pilote (Yaris WRC #11)

« Je suis heureux du résultat obtenu en Espagne ; par conséquent, nous sommes très confiants à l’approche du rallye de Grande-Bretagne. Puisque ce sera mon dernier rallye de l’année, je veux surtout en profiter. En fait, je n’y ai pas couru depuis 2014 mais, par chance, la plupart des spéciales sont à peu près inchangées. Et même si je n’ai pas une énorme expérience de ce rallye, il m’a toujours plu.

Je veux donc faire en sorte qu'il se passe bien pour nous. Nous n’avons pas de plan particulier, sauf d’aborder une spéciale après l’autre en misant sur notre rapidité. C’est une stratégie qui a déjà donné de bons résultats. »

Esapekka Lappi, pilote (Yaris WRC #12)

« Nos essais préliminaires se sont bien déroulés, mais la météo était très bizarre : j’avais pris ma parka et mon chapeau mais, à la sortie de l’hôtel, il faisait 22 °C ! Pour autant, les points sur lesquels nous avons travaillé peuvent s’avérer payants si le terrain est détrempé et boueux, ce qui est normalement le cas au rallye de Grande-Bretagne. J’espère seulement qu’il n’y aura pas trop de brouillard, car ça peut devenir vraiment difficile.

Nous avons modifié certains réglages de suspension et nous avons retenu de l’Espagne quelques leçons qui m’ont permis d’améliorer les choses : du coup, nous avons beaucoup progressé aux essais. Normalement, ce rallye, je le sens bien... Maintenant, il me tarde d’attaquer les spéciales et j’espère qu'au final, nous ferons un bon résultat. »

Statistiques Rallye de Grande-Bretagne :


Année    Jari-Matti Latvala Juho Hänninen Esapekka Lappi
2016 7 - 11
2015 50 - -
2014 8 30 -
2013 2 - -
2012 1 - -
2011 1 - -
Classement pilotes du Championnat du Monde des Rallyes FIA 2017 après onze manches :


1 Sébastien Ogier : 198 
2 Ott Tänak : 161 
3 Thierry Neuville : 160 
4 Jari-Matti Latvala : 123 
5 Dani Sordo : 94 
6 Elfyn Evans : 93 
Juho Hänninen : 71
8 Craig Breen : 64 
9 Kris Meeke : 60
10 Hayden Paddon : 55
11 Esapekka Lappi : 49

Classement constructeurs du Championnat du Monde des Rallyes FIA 2017 après onze manches :


1 M-Sport World Rally Team : 358 
2 Hyundai Motorsport : 275 
3 TOYOTA GAZOO Racing WRT : 225 
4 Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team : 198

Voir aussi

Retrouvez l'actualité WRC avec Toyota

Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.