Les vacances...

...ça continue si je veux !

Septembre a gratté à la portière de votre voiture et vous lui avez ouvert…

Vous avez vu la rentrée arriver et derrière elle, son refrain habituel : reprendre le chemin du travail – et celui de l’école, pour les enfants ; remettre sa montre – et entendre son tic tac vous rappeler à l’ordre ; régler ses journées au cordeau et piquer du nez à peine la première entamée. Bref, à la seule perspective d’une nouvelle année qui commence, vos vacances, déjà vous semblent bien loin !

Mais attendez, avant d’enclencher directement la cinquième, mettez-vous au point mort et prenez le temps de reconsidérer la situation… En réalité, vous avez le pouvoir de prolonger, si ce n’est vos vacances, du moins leurs bénéfices.

Continuez, d’abord, à prendre du temps pour vous et pour ceux que vous aimez. Vous avez goûté ces longs moments d’échanges et de jeux avec vos enfants, sur la plage, ou sur la terrasse de l’hôtel ? Rien ne vous empêche de garder cette bonne habitude : coupez la radio (les infos peuvent vous attendre) et profitez du trajet qui les conduit à l’école, pour, au contraire, poursuivre la discussion.

Le soir, faites de même : laissez vos dossiers au bureau et faites de votre voiture une bulle qui vous est réservée, à vous et aux vôtres. Vingt minutes, une demi-heure, rien qu’entre vous et eux, ça n’est jamais du temps de perdu. Inventez des charades, des énigmes, des devinettes. Racontez-vous les petits riens de votre journée - et riez, ensemble, de vos déconvenues. Branchez-vous sur une radio musicale, chantez, tous ensemble, à tue-tête : le vrai bonheur, ça n’est jamais qu’une somme de plaisirs quotidiens et vous leur en offrez la preuve par l’exemple.

Vous roulez seule ? Les petits sont à l’école - ou ailleurs ? Parfait. C’est le moment de vous faire du bien, à vous. De vous retrouver, vous. Vous et vos souvenirs de vacances, par exemple. La première réunion de la journée vous tend les bras, vous y arriverez tôt ou tard : inutile de vous y projeter maintenant. Au contraire, accordez-vous, le temps du trajet, quelques bonnes vibrations - vous n’y arriverez que mieux armés.

Concentrez-vous. Inspirez, expirez. Profondément. Intérieurement, convoquez des images positives, elles vous rendront instantanément le sourire et l’énergie dont vous avez besoin : un soleil qui se couche, une mouette qui s’envole… Vous avez fait le plein de jolies sensations pendant l’été : elles sont en vous, profitez-en.

Utilisez votre voiture comme un sas de décompression entre votre nid douillet et le reste du monde. Elle est votre meilleur allié pour affronter la rentrée.

 
/
Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.