Centrale "Tri-Gen"

Toyota se lance dans la production d'hydrogène

Toyota va construire la première centrale au monde capable de produire de l’hydrogène et plusieurs mégawatts d’électricité 100 % renouvelables

Baptisée Tri-Gen, elle ravitaillera sur place en hydrogène les véhicules à pile à combustible Toyota, notamment son poids lourd de démonstration Project Portal.

Toyota Logistics Services, situé sur le port de Long Beach, deviendra le premier site Toyota d’Amérique du Nord à utiliser de l’énergie 100 % renouvelable.

/

Au démarrage de l’exploitation en 2020, Tri-Gen produira approximativement 2,35 mégawatts d’électricité et 1,2 tonne d’hydrogène par jour, des quantités d’énergie suffisantes pour alimenter l’équivalent d’environ 2 350 foyers et assurer les besoins quotidiens de près de 1 500 véhicules. Cette usine approvisionnera Toyota Logistics Services (TLS) en énergie d’origine 100 % renouvelable pour ses activités portuaires et deviendra ainsi le premier site Toyota d’Amérique du Nord à utiliser 100 % d’énergies renouvelables.

« Depuis plus de vingt ans, Toyota est le leader du développement de la technologie des piles à hydrogène, car nous avons compris son formidable potentiel en termes de réduction des émissions et de progrès pour la société », déclare Doug Murtha, vice-président du Groupe chargé de la Stratégie commerciale et de la Planification. « Tri-Gen constitue une avancée majeure vers la mobilité durable et une réalisation clé de notre défi Environmental Challenge 2050, dont l’objectif est de supprimer les émissions de CO2 provenant de nos activités. »

Tri-Gen est une étape essentielle dans les efforts engagés par Toyota pour instaurer une société de l’hydrogène. Outre son rôle de démonstration grandeur nature d’une production locale d’hydrogène d’origine 100 % renouvelable, la centrale ravitaillera tous les véhicules Toyota à pile à combustible en circulation dans le port, y compris les dernières nouveautés : la berline Mirai et le prototype de poids lourd Classe 8 Project Portal. Pour assurer leur ravitaillement, Toyota a aussi bâti avec l’aide d’Air Liquide l’une des plus grandes stations-service d’hydrogène au monde.

Tri-Gen a été développée par FuelCell Energy, avec le soutien du Ministère américain de l’énergie et d’agences californiennes, notamment le CARB (California Air Resources Board), le SCAQMD (South Coast Air Quality Management District), l’OCSD (Orange County Sanitation District) et l’Université de Californie à Irvine, dont les recherches ont permis de mettre au point la technologie de base.

D’ores et déjà, l’usine respecte les strictes normes californiennes de qualité de l’air et devance même les objectifs généraux du CARB, de la CEC (California Energy Commission), ainsi que des AQMD de la Côte Sud et de la Baie de San Francisco, qui font pourtant partie des précurseurs mondiaux en matière de réduction des émissions et de l’amélioration de la qualité de l’air.

Pour continuer à aller de l’avant, Toyota poursuivra ses efforts en faveur du développement d’une infrastructure d'approvisionnement en hydrogène pour les automobilistes, afin d’exploiter le potentiel des véhicules à pile à combustible. Trente-et-une stations-service sont maintenant opérationnelles en Californie et Toyota continue à nouer des partenariats avec diverses entreprises pour en construire de nouvelles, en particulier avec Shell – la première collaboration de ce type entre un grand constructeur automobile et un grand groupe pétrolier.

Voir aussi

En savoir plus sur le Project Portal

Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.