Toyota Gazoo Racing

Débute la saison WEC 2016 par un PODIUM

TOYOTA GAZOO Racing débute le Championnat du Monde d’Endurance FIA 2016 avec une troisième place encourageante aux 6 Heures de Silverstone.

Une course mouvementée


Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi ont franchi la ligne en 3ème position permettant à TOYOTA de signer un nouveau podium à Silverstone et de poursuivre la série entamée lors de la première saison de Toyota en WEC en 2012.

Cependant, ils passèrent en seconde position après l'exclusion du vainqueur de la course, l'Audi #7, suite à une infraction technique. Cette décision a donné la victoire à la #2 Porsche.

Ce troisième podium en WEC pour Mike Conway lui offre au passage le Richard Lloyd Trophy, qui récompense le membre le mieux classé du British Racing Drivers’ Club aux 6 Heures de Silverstone.

Kamui Kobayashi réussit aussi ses débuts en LMP1 et sa première course sous les couleurs de Toyota depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi 2009.

L’équipage #5 composé d’Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima était lui aussi parti pour un bon résultat jusqu’à ce qu’une crevaison endommage l’arrière de leur voiture. Ils terminent l’épreuve en 16e position.

/

« Cette première course de la saison a été excitante et mouvementée. Ce bon résultat nous encourage, surtout après les difficultés rencontrées lors des qualifications. »

Toshio Sato, Président de l’équipe


Sous le soleil (alors qu’il avait neigé la veille) les TS050 HYBRID ont fait une course solide. Leur meilleur temps à seulement 0,354 seconde de la voiture la plus rapide démontre leur bon potentiel. 

L’équipe améliorant sa compréhension des bons réglages de cette nouvelle voiture, de son moteur 2,4 litres turbocompressé et de son système hybride 8MJ, saura en tirer encore mieux parti lors des prochaines épreuves. 

En début de course, les deux TS050 HYBRID sont restées proches après avoir démarré en cinquième et sixième position. Puis les incidents Porsche #1 et Audi #8 leur ont permis de progresser aux troisième et quatrième places. 

À mi-course, la #5, alors troisième, est victime d’une crevaison à l’arrière droit. À son volant, Kazuki Nakajima doit parcourir un tour complet de 5,901 km pour regagner les stands à basse vitesse, avec pour conséquence des dommages importants à l’arrière, qui nécessiteront 41 minutes de réparation. Sébastien Buemi reprend alors la piste en 29e position, avec 24 tours de retard. 

L’équipage #5 s’est battu jusqu’au bout pour regagner du terrain en vue du classement au Championnat du Monde, tandis que l’autre TS050 démontrait des performances prometteuses avec des temps au tour proches de ceux des leaders lors des derniers relais. 

La voiture #6 a franchi la ligne d’arrivée sous les yeux de 52 000 spectateurs (nombre total pour le week-end). Toyota est le seul constructeur engagé en LMP1-Hybrid dont les deux voitures ont terminé l’épreuve et mène ainsi le Championnat du Monde après la première des neuf épreuves de la saison.

Découvrez la Toyota TS050

Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.