Record de sobriété

Prius IV marque un progrès inédit

Les versions successives de la Toyota Prius ont déjà fait des progrès considérables en matière de consommation et d’émissions, mais jamais autant que cette quatrième génération.

De fait, les rejets de dioxyde de carbone atteignent un nouveau record de 70 g/km, soit une consommation moyenne de 3,0 l/100 km (selon les pays et les versions, sous réserve d’homologation finale).

Ces chiffres traduisent la plus forte évolution d’une génération à l’autre du modèle, depuis le lancement de la Prius I en 1997. Parallèlement et conformément à l'engagement de Toyota – améliorer sans cesse ses voitures –, la nouvelle Prius affiche des qualités dynamiques nettement accrues en termes de tenue de route, de réactivité et de plaisir de conduite.

Un rendement en net progrès La Toyota Prius a toujours eu pour vocation d'abaisser la consommation de carburant et de réduire les émissions. Mais pour cette nouvelle génération, Toyota a profondément remanié son système hybride et adopté une silhouette aérodynamique révolutionnaire qui porte son rendement déjà exceptionnel à de nouveaux sommets.

Ainsi, les émissions de CO2 chutent à un niveau inédit de 70 g/km et la consommation débute à 3,0 l/100 km, contre 89 g/km et 3,9 l/100 km pour la génération précédente. Les modifications apportées au groupe motopropulseur hybride y tiennent une place centrale, notamment l’évolution du moteur essence 1,8 litre VVT-i à cycle Atkinson dont le rendement thermique passe à 40 %, un record mondial.

Elles visent en particulier à diminuer les frottements et les pertes mécaniques, de manière à extraire plus d’énergie de la moindre goutte de carburant. Tous les organes majeurs du système hybride ont été revus pour gagner du poids et améliorer le rendement, notamment la boîte-pont, le moteur électrique et l'électronique de puissance.

La nouvelle batterie nickel-hydrure métallique (NiMH) est plus compacte avec une densité d’énergie supérieure, ce qui améliore ses performances tout en facilitant son installation : elle se loge désormais intégralement sous les sièges arrière, ce qui évite d’empiéter sur le volume du coffre.

L’aérodynamisme de la nouvelle Prius joue également un rôle important. Sous une silhouette plus basse et plus élancée, le style s’affûte et gagne en séduction mais aussi en efficacité aérodynamique.

De 0,25 pour le modèle actuel, le coefficient de pénétration dans l’air (Cx) passe ainsi à 0,24. Au niveau de la carrosserie et du soubassement, certains éléments spécifiques contribuent à lisser l’écoulement d’air autour de la voiture et en dessous et à l’évacuer pour diminuer la consommation de carburant.

Meilleures performances en situation réelle La Prius IV accélère de 0 à 100 km/h en 10,6 secondes, passe de 80 à 120 km/h en 8,3 secondes seulement et atteint une vitesse de pointe de 180 km/h (sur circuit). Le nouveau système hybride développe une puissance maximale de 122 ch/90 kW et la chaîne cinématique fournit une sensation de puissance plus agréable.

Et comme le système puise davantage dans sa puissance électrique grâce à la nouvelle électronique de puissance, l’accélération semble plus naturelle et le moteur thermique monte plus progressivement en régime à mesure que la vitesse augmente.

Cette quatrième génération se veut également plus pratique puisqu’elle est la première à pouvoir être équipée d’un attelage, avec une capacité de traction de 725 kg (remorque non freinée). Meilleure dynamique outre les mesures d’amélioration du rendement, Toyota s’est efforcé d’optimiser la dynamique du véhicule et l’agrément de conduite.

Élément central de cette mission, la plateforme de la Prius, baptisée GA-C, repose pour la première fois sur la nouvelle architecture globale TNGA (Toyota New Global Architecture), qui a permis d’abaisser fortement le centre de gravité (- 2,5 cm), un facteur crucial d’amélioration du comportement routier.

Cet avantage est relayé par une carrosserie beaucoup plus rigide : + 60 % par rapport au modèle actuel. Pour cela, elle fait appel à de nouvelles techniques de soudage et de construction, ainsi qu’à un acier robuste mais léger et à haute limite d’élasticité en certaines zones stratégiques.

La nouvelle suspension arrière à doubles triangles améliore la tenue de route et le confort des occupants. Ses réglages tirent parti des performances nouvelles du véhicule puisqu’ils atténuent le roulis tout en préservant la stabilité en ligne droite.

Dès lors, la Prius s’avère tout aussi à l’aise sur routes sinueuses que sur autoroute. À ces qualités s’ajoutent enfin un meilleur ressenti et une meilleure réactivité de l’accélérateur, de la direction et des freins, qui confortent encore les performances dynamiques de la Prius IV et son caractère plus ludique.

Caractéristiques techniques de la nouvelle Prius

/

En savoir plus sur la nouvelle Prius

Confidentialité et Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies.